Vous pensez devoir vous dépêcher pour réussir ? Lisez ça !

20 juillet 2017

 

Avez-vous remarqué comme énormément de personnes n’ont jamais le temps ? Comme la plupart des gens se précipitent au travail, dans les transports, en ville, avec les amis et même parfois en famille à la maison ?

Ce n’est pas une révélation si je vous dis que nous vivons dans un monde où tout doit se faire rapidement et où le temps est devenu quelque-chose de bien trop rare. Il semblerait que tout le monde soit débordé et que tout le monde ait des agendas overbooké comme on dit. Quant aux plus jeunes d’entre nous, nous avons déjà la pression à l’école de savoir dans quelle filière nous voulons aller et quel métier nous souhaitons faire. Comme si la question était si évidente ! 

Alors bien entendu, quand on ne fait pas parti de ces critères de personnes débordées, nous nous sentons mal à l’aise. Vous aussi, vous vous sentez gênée lorsque vos projets prennent du temps ou lorsque tout simplement, vous n’avez pas encore de réponses aux fameuses questions « Alors qu’est-ce que tu deviens ? », « Vers quoi tu te diriges ? » et autres interrogations de ce genre ? Ce n’est pas une surprise et vous n’êtes certainement pas seules ! 

 

♥ Mon Histoire 

Je suis le genre de personne à être plutôt (complètement…) impatiente ! Je n’aime pas quand les choses traînent, j’ai du mal à supporter les gens mous et si je commence un projet, j’aimerais qu’il fonctionne tout de suite (mais bien sûr…). Et j’ai pendant des années pensé, que si je voulais réussir, je devais me dépêcher et passer très rapidement à l’action. Autant vous dire que cet état d’esprit m’a joué plus d’une fois, de mauvais tours !

Notamment quand il a commencé à s’en prendre à mon plan ! Ce plan méticuleusement pensé, monté et prévu de toutes pièces pour mon avenir professionnel. Si vous avez lu certains de mes articles précédents, je pense que vous aurez compris que ce plan prédisait une ascension extrêmement rapide dans le monde du journalisme de mode. Je pense que vous l’aurez compris aussi, mes idées ont bien changé depuis, puisque je passe mon temps à écrire et m’intéresser au développement personnel

Ce tournant dans ma vie a été vraiment difficile à gérer car en tant que reine de l’organisation, tout m’échappait. Je n’avais contrôle sur absolument plus rien. Il était inconcevable pour moi de ne pas savoir ce qu’il adviendrait de mon avenir, inconcevable de ne pas avoir au moins une once d’idée d’un domaine ou d’un métier qui pourrait m’intéresser. Mon compagnon de route pendant de très longs mois ? Un immense nuage qui m’empêchait d’apercevoir quoi que ce soit.

Pour couronner le tout (si vous êtes dans la même tranche d’âge que moi vous comprendrez), j’ai eu droit à des dizaines de reprises, à la fameuse question « Alors, tu en es où maintenant ? »

[…]

Nulle part, c’est le néant, je n’ai aucun projet,

aucune perspective et j’ai juste envie qu’on me laisse tranquille.

[…]

J’ai souvent voulu dire ce genre de réponses. Mais politesse et orgueil obligent, je me contentais d’inventer une sorte de vieJ’avais honte de dire là où je me trouvais. Honte de dire qu’après avoir fait des études, je réalisais que je ne voulais absolument pas faire ça, mais ne savais plus du tout vers quoi m’orienter. J’avais honte de ne pas savoir tout simplement. 

Et pourtant… Qui a dit que l’on devait absolument tout savoir ? Qui a dit que nous ne pouvions pas prendre le temps nécessaire pour se découvrir et savoir ce qui nous plait vraiment ? 

 

♥ Pourquoi « aller vite » n’est pas fait pour tout le monde & surtout, pourquoi cela ne vous aidera pas ?

 

>> Aucun projet important et durable ne s’est créé rapidement

Connaissez-vous un seul grand nom dans ce monde ayant atteint le sommet de leur carrière en une semaine ? Tous, sans aucune exception, ont dû essuyer de nombreux échecs, de nombreuses déceptions et ont dû travailler pendant des années pour voir leur volonté enfin porter ses fruits. 

Le temps fait parti du cheminement et si vous souhaitez apprécier le chemin vers votre objectif, il vous faut l’accepter. Rome ne s’est pas construit en un jour, ni aucun grand projet de ce monde, alors… Un peu de patience et de volonté ♥

 

>> Ce n’est pas une honte de prendre son temps 

J’ai la sensation que de nos jours, prendre son temps rime avec fainéantise. Que c’est mal vu tout simplement. Mais nous avons chacun des rythmes différents, des envies différentes et surtout des vies différentes.

J’ai fini par comprendre que nous avons tous un certain timing pour notre vie et qu’il ne correspondait pas forcément à ce que nous aurions souhaité ou à ce que la société attend de nous, mais il est le nôtre. 

Honorons-le et tirons-en un maximum de positif ! La seule chose qu’il peut nous amener est du savoir, de la maturité, de nouvelles découvertes et de nouvelles perspectives ! Plutôt chouette non ? 

 

>> Lentement mais sûrement : la méthode des petits pas

Lorsque j’ai commencé à m’intéresser au développement personnel, je suis rapidement tombée sur la méthode des petits pas. Cela consiste tout simplement à faire chaque jour, un petit pas vers notre objectif, plutôt que d’immédiatement se lancer dans la gueule du loup, bien trop effrayante.

Nous négligeons bien trop souvent toutes ces petites étapes… Envoyer un e-mail, passer un coup de téléphone, se rendre à un certain événement, publier sur vos réseaux sociaux, postuler à la formation de vos rêves, courir 30 minutes tous les jours… Des actions qui paraissent si insignifiantes aux premiers abords, mais qui sont pourtant déterminantes dans la réalisation de nos objectifs. 

Lentement mais sûrement ♥

Pour plus d’info à ce sujet, mon article sur la méthode : Pourquoi adopter la méthode Kaizen ?

 

>> Et tout simplement, nous n’avons pas tous ce genre de caractère

Vous êtes d’accord que pour aller vers une certaine destination en voiture, nous avons deux choix :

  • Prendre l’autoroute, tracer tout droit et arriver plus vite.
  • Ou alors prendre les petites routes, souvent plus sinueuses, ralentissant la cadence mais nous permettant d’admirer le paysage par la même occasion.

Dans les deux cas, nous arrivons bel et bien à la même destination. Seul le chemin change… 

Certaines personnalités seront plus familières avec la première option, c’est à dire se lancer à tout allure vers leur objectif sans s’arrêter. Quand d’autres en revanche, se sentiront plus à l’aise en prenant davantage leur temps et en tâtant un peu le terrain. Où est le mal à cela ? 

Dans les deux cas, l’objectif sera réalisé. Choisissez l’option qui vous correspond le plus, celle dans laquelle vous vous sentez à l’aise et qui vous mènera avec certitude vers votre projet. Et gardez à l’esprit, que ce n’est pas le lièvre qui termina en premier la course  😉 .

 

La vie passe tellement vite. Si tu ne t’arrêtes pas pour regarder autour de toi de temps en temps, tu pourrais la manquer.

Ferris Bueller

 

Maintenant, c’est à vous ! Quelle est votre histoire ?  

N’oubliez pas que c’est en partageant nos propres expériences
que nous pouvons aider et inspirer les autres 

 

 

 

 


 Vous avez aimé cet article ? 
Vous pensez qu’il pourrait servir à quelqu’un ?  
Partagez-le ♥

Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi...

2 Comments

  • Eglantine

    L’article qui fait du bien! Cela fait tellement écho!
    Je me pose aussi de plus en plus la question : « pourquoi? ». Pourquoi ai-je besoin de reconnaissance? Pourquoi ai-je besoin que ça aille vite? Histoire de comprendre ce qui motive tant de déceptions, d’angoisse et de pression.
    « Qui va lentement va surement », faisons en notre mantra 🙂

    23 juillet 2017 at 8 h 29 min Reply
  • Leave a Reply

    Loading Facebook Comments ...