Vous ne croyez plus en vos rêves ? 4 preuves qui vous redonneront confiance

28 juillet 2017

Je sais à quel point il peut être dur de croire en ses rêves.
De tout simplement s’autoriser à avoir un rêve.

Je le sais, parce-que j’entends et je vois tout comme vous, cette négativité ambiante qui nous entoure. J’entends tout comme vous qu’il est trop dur de nos jours de lancer quoi que ce soit, j’entends que le monde va mal, que la belle époque du passé est bel et bien terminée, que nous devons impérativement nous accrocher au premier CDI trouvé même si le travail ne nous plaît absolument pas. J’entends des « c’est trop dur », « on n’y arrivera jamais », « ce n’est même pas la peine », « j’ai trop peur », « c’est impossible », à longueur de temps. 

Pour ma part, mes parents et mon fiancé m’ont toujours encouragé. J’ai grandi avec des parents qui ont cru en moi et qui ne m’ont jamais dit que tel ou tel rêve était impossible. J’ai rencontré un homme qui lui aussi croit en moi depuis le début et me pousse à faire du mieux que je peux pour atteindre mes rêves. 

Mais je sais que beaucoup d’entre vous n’ont sans doute pas cette chance. Il y a seulement quelques mois, je discutais des rêves avec une jeune femme de 16 ans et sa réponse ? « Je n’ai pas de rêves, ça ne sert à rien de rêver, ça ne se produira jamais ! ». A seulement 16 ans… Sa réponse m’a brisé le cœur.

Alors si vous aussi avez du mal à croire en vos rêves ou si vous ne vous autorisez même pas d’en avoir, si vous n’avez pas la chance d’être entouré de personnes qui vous encouragent et croient en vous, ces mots sont tout spécialement pour vous. Lisez-les, prenez ces quelques minutes rien que pour vous, osez y croire ne serait-ce qu’un instant. Cet instant. 

 

♥ Quatre histoires personnelles

1 // J’ai grandi en étant une petite fille assez timide et réservée. Complexée et pudique. Autant vous dire que les garçons ont occupé une place dans mon esprit qu’assez tard durant l’adolescence.  

Même si je n’avais pas de petit copain et n’en souhaitais pas vraiment un, cela ne m’empêchait pas d’imaginer ce que je voulais vraiment en terme de relation. Pour moi, cela ressemblait à rencontrer un homme avec qui je me sente à l’aise, qui m’aimerait pour ce que je suis, qui m’encouragerait et avec qui je me sentirais en sécurité. Un homme calme et patient qui pourrait m’apaiser dans mes moments (bien trop nombreux) de doutes et de remises en question. Une épaule sur laquelle je pourrais m’appuyer et avec qui je partagerais les étapes importantes de la vie. A environ 15 ans, voilà ce à quoi je rêvais pendant que toutes mes copines fréquentaient déjà des garçons et plaisantaient au sujet de mon éternel « célibat ». 

L’été précédent mes 18 ans, un nouveau jeune homme (je dis bien « nouveau », car ayant grandi dans un petit village, nous savons quand une tête nouvelle pointe le bout de son nez) arriva pour travailler dans le bar principal du village. Un jeune homme de la Rochelle, qui souhaitait voir de nouveaux paysages et qui avait postulé à différents endroits en France. Mais à vrai dire, seul le bar de mon village lui avait répondu. Aujourd’hui, nous sommes ensembles depuis 7 ans et nous sommes fiancés (Inutile de préciser qu’il a toutes les qualités que je pouvais espérer)

2 // Ne me demandez pas pourquoi, car je ne saurais pas l’expliquer, j’ai toujours été attiré par les Etats-Unis. Notamment Los Angeles. Mon rêve de partir là-bas alors que personne ne m’en avait jamais parlé et que je n’y connaissais absolument rien a toujours étonné mes parents. Mais un de mes rêves les plus chers de mon enfance était de vivre aux Etats-Unis et découvrir Los Angeles. 

A 21 ans, j’ai postulé afin de passer un semestre aux Etats-Unis pour étudier. J’ai été sélectionné et j’ai vécu quatre mois aux Etats-Unis. J’ai également passé deux semaines de rêve à Los Angeles, arpentant toutes les rues et les lieux qui avaient pu me faire rêver plus jeune. 


3 //
Il y a deux ans, je découvrais l’existence de la Beautiful You Coaching Academy. Une formation au coaching de vie, que plusieurs des coachs australiennes que j’admire ont faite. J’ai passé presque deux ans à espionner secrètement leur programme, leurs photos sur les réseaux sociaux, espérant qu’un jour aussi je pourrais faire partie de cette aventure. Espérant moi aussi, assister à une de leur journée Inspiration pour écouter des conférences de développement personnel et recevoir mon certificat. 

En octobre dernier, j’ai pu m’y inscrire. Et il y a une semaine exactement, je participais à cette journée Inspiration magique et recevais en direct, mon certificat à Paris (alors que ces journées se passent généralement toujours à l’étranger).

4 // Cela fait plusieurs années que je rêve d’aventures, de road trip et de découvrir de nouveaux horizons. Tout simplement de sortir un peu à nouveau de ma zone de confort, explorer jusqu’où je peux aller. Malheureusement, je ne peux pas encore donner plus de détails à ce sujet. Mais je peux vous dire, qu’un projet de ce genre est entrain de voir le jour pour janvier 2018.  

♥ ♥ ♥ 

Bien sûr que non, je n’écris pas tout ça pour me vanter, me montrer ou narguer comme les plus pessimistes pourraient le croire. Si j’écris tout ça, c’est tout simplement pour vous prouver que les rêves sont accessibles et bien réels.  

Qu’ils soient personnels ou professionnels, qu’ils soient grands ou petits, ils sont importants pour nous tous. Ils nous appartiennent et nous définissent. Et ce n’est certainement pas un hasard que nous ayons chacun des rêves différents. Ils reflètent tout simplement nos compétences, nos croyances, nos histoires. Et tout cela nous donne à tous des perspectives uniques, des envies uniques et le souhait de prendre un certain chemin plutôt qu’un autre. 

Ce choix nous appartient. Personne ne peut nous le prendre. Mais ce qu’on peut nous prendre plus facilement qu’on ne le pense, c’est notre croyance et notre volonté à l’atteindre. Sans cette croyance au fond de nous, les autres et leurs commentaires négatifs nous feront baisser les bras. Et bien entendu que les rêves ne se réaliseront pas. C’est malheureusement la réalité de bien trop de monde !

Mais si nous décidons d’y croire, de penser que c’est une évidence, si derrière ce rêve il y a un sens pour nous, alors nous mettrons en oeuvre les actions nécessaires pour l’atteindre. Et c’est exactement ce qu’il se passera. Comment je le sais ? Parce-que ça m’est arrivé ! Je viens de vous donner quatre preuves !

Non je ne suis pas spéciale, non je ne suis pas riche, non mon âge n’a rien à voir là-dedans, non je n’ai pas de chance. Mes rêves (qui peuvent vous paraître complètement dérisoires) se sont réalisés car j’y croyais tout simplement. Et cette croyance, cette sensation d’évidence m’a permis d’enclencher les bonnes actions, de prendre les bonnes décisions, de trouver des solutions aux éventuels problèmes. 

Nos rêves sont bien réels et bien atteignables. Peut-être qu’il vous faudra du temps pour passer à l’action, peut-être qu’au contraire vos actions mettront du temps à réellement se concrétiser, peut-être qu’il vous faudra du temps pour récolter assez d’argent, peut-être que vous aurez besoin de temps pour prendre votre décision… Mais malgré ces mois, ces années, qui séparent votre rêve de la réalité, il est là. Juste là. Il vous attend. 

 

Maintenant à vous de partager votre histoire !
Quel est le rêve que vous avez abandonné et qui demande qu’à exister ? ♥ 

N’oubliez pas que c’est en partageant nos propres expériences
que nous pouvons aider et inspirer les autres 

 

 

 

 


 Vous avez aimé cet article ? 
Vous pensez qu’il pourrait servir à quelqu’un ?  
Partagez-le ♥

 

 

Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi...

Leave a Reply

Loading Facebook Comments ...