Comment accepter les différentes étapes de sa vie (malgré les imprévus) ?

Vous aussi, vous avez la sensation en ce moment même d’être dans une impasse ? De toujours vous chercher ? De toujours avoir 1001 questions en attente ? Et de vous demander, comment un jour, vous pourrez avoir une vie plus trépidante que celle-ci ? JE VOUS ENTENDS, je vous comprends. C’est ce que je vis actuellement. 

24 ans et toujours indécise. 24 ans et toujours en transition. 

 

Alors bien sûr, 24 ans “c’est jeune et j’ai encore la vie devant moi”, mais à 24 ans beaucoup ont déjà accompli un certain nombre de chose ou sont au moins entrain de commencer une vie professionnelle. Et moi, où j’en suis dans tout ça ?

[…]

 

Vous voyez comme c’est facile ? Seulement quelques lignes et déjà tombée dans le piège de la comparaison. Parce-que j’ai la sensation que c’est ce que nous savons le mieux faire aujourd’hui : nous comparer. Nous passons notre temps à regarder les avancées des autres et en nous descendant de la plus cruelle des manières : “Ce que je fais n’est jamais assez bien, ce que je suis n’est jamais assez bien, je n’y arriverai jamais et puis de toute façon, je suis nulle”. Ça vous rappelle quelque-chose ? 

 

♥ Mon Histoire 

Pour tout vous dire, j’ai été et je suis le genre de personne qui tombe dans les sables mouvants de la comparaison. Aussi loin que je puisse me souvenir, j’ai toujours voulu tout prévoir et tout organiser pour le futur. A 18 ans j’aurai mon bac, puis j’entrerai dans une filière de communication et journalisme, puis j’obtiendrai en fin de master un stage extraordinaire dans un magasine de mode à Paris, puis bien sûr mon travail plairait donc je serais embauchée dans ce fameux magasine, et ma carrière professionnelle de journaliste débuterait ainsi…

Perchée, vous vous dites ? Bon… je vous l’accorde. Avec le recul, il fallait être complétement “perchée” de prévoir une telle ascension, et surtout de s’enfermer dans un schéma déjà tout tracé d’avance. Plus vraiment de place pour la magie et les surprises de la vie. 

Celle-ci en a d’ailleurs décidé autrement pour moi, et ça a été une réelle claque dans la figure. Bien entendu, après 3 ans d’étude, les doutes ont commencé à s’installer. Les expériences et les décisions ont fait que j’ai décidé d’arrêter mes études. Et depuis, je suis dans cette toupie infernale de la “transition”. Du cul entre deux chaises comme on dit. Est-ce agréable ? Non. Est-ce que je l’ai voulu ? Non plus. Cette transition s’est imposée à moi, comme quelque-chose de nécessaire. Comme une phase que je dois vivre et apprendre à gérer pour mieux me lancer par la suite. 

Et vous savez quoi ? Je le vis plutôt bien aujourd’hui. Grâce au temps, à mes expériences, mes intérêts pour le développement personnel, mes recherches et connaissances, j’ai appris à accepter cette phase de ma vie et j’ai surtout compris, que nous avons tous un certain timing. Propre à chacun. 

 

♥ Pourquoi se fier à son propre timing ? 

Parce-que c’est le seul que l’on pourra un jour expérimenter. Il nous appartient, c’est le nôtre et s’il se présente d’une telle manière, c’est qu’il y a une raison à cela. 

Une raison qui dépasse la plupart d’entre nous, mais qui nous permet d’apprendre tout au long du chemin, de grandir et surtout de comprendre. Lorsque l’on comprend ça, la comparaison dévoile toute son inutilité.

Ne me faites pas dire le contraire, bien sûr que la comparaison fait partie de nos vies et qu’elle viendra toujours chatouiller le creux de notre oreille en période de doute… mais si vous savez que votre timing est le bon pour vous, si vous savez en tirer partie et surtout si vous comprenez que vous comparer ne changera absolument rien (mise à part vous rendre l’expérience encore plus désagréable qu’elle ne peut déjà l’être), alors vous changerez éventuellement de playlist dans votre esprit.  [clickToTweet tweet=Tu n’attends pas en vain. Il y a une raison derrière chaque retard – Mandy Hale quote=”‘Tu n’attends pas en vain. Il y a une raison derrière chaque retard’ ♥ Mandy Hale” theme=”style1″]  

♥ Comment rendre l’expérience plus agréable ? 

 

  >> Restez focalisé sur vous-même 

Cela ne sera jamais assez répété, mais s’il vous plait, restez ancré sur votre vie, occupez vous de votre temps, de vos propres avancées et vos propres envies plutôt que de regarder celles du voisin.

Se comparer est ridicule puisque nous avons tous des vies différentes, des passés différents, des expériences différentes, des envies, des rêves, des états d’esprits, des corps différents.

Vous êtes l’unique “vous” sur cette Terre. Comprenez que c’est une réelle perte de temps et un total sabotage que de regarder ailleurs que vers soi même. 

 

 >> Profitez en pour partir à la découverte 

Plutôt que de prendre ce temps là comme une fatalité, profitez en pour découvrir. Partez à la découverte de vous-même et de vos envies. Intéressez vous peut-être à de nouvelles choses, ou alors à celles qui vous font de l’œil depuis un moment mais auxquelles vous n’avez jamais accordé de temps. 

Osez entreprendre de nouvelles choses, testez, prenez de nouvelles décisions. Vous avez peur ? Qu’avez-vous à perdre ? Si vous vous êtes reconnu dans les premières lignes de cet article, rien de bien intéressant ne vous retient pour le moment ;). 

 

>> Focalisez vous sur ce que vous avez 

D’accord, nous n’avons peut-être pas encore le projet de nos rêves lancé (pour le moment…), mais cette facette de notre vie n’en représente pas son intégralité.

Qu’avez-vous de positif dans votre vie ? Qu’en aimez-vous ? Qu’est-ce qui vous rend heureux ? Si la réponse automatique qui vous vient à l’esprit est “Rien”, pensez à vous en premier lieu. Etes-vous en bonne santé ? Pouvez-vous marcher ? Pouvez-vous faire du sport ? Pouvez-vous pratiquer une activité qui vous passionne ? Pouvez-vous manger ce qui vous fait plaisir ? Habitez-vous dans un lieu agréable ? Toutes ces petites choses qui semblent si banales et acquises mais qui sont en fait de réels cadeaux. 

 

>> Osez demander de l’aide

Demander de l’aide est parfois plus que nécessaire et dans certaines situations, nous avons besoin de guidance, de conseils pour nous permettre d’avancer au mieux.

Pour ma part, j’ai fait appel à une coach afin de m’aider à y voir plus clair et surtout à appréhender ce temps là de manière plus sereine. J’ai également fait une séance d’astrologie et d’hypnose qui pour moi ont été d’une aide précieuse (j’ai conscience que certaines puissent être réticentes, mais si vous souhaitez en savoir davantage et qu’un article à ce sujet vous intéresserait, n’hésitez pas à me le faire savoir).

Ce genre d’aide extérieure peut vous donner plus de clarté, peut vous permettre de comprendre certains aspects de votre vie. Et grâce à tout cela, vous permettre d’être plus sereine face à ce que vous vivez.

 

Maintenant, c’est à vous ! Quelle est votre histoire ?  

N’oubliez pas que c’est en partageant nos propres expériences
que nous pouvons aider et inspirer les autres 

 

 

 

 


 Vous avez aimé cet article ?
Vous pensez qu’il pourrait servir à quelqu’un ?  
Partagez-le 

 

Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi...

10 Comments

  • Bérénice

    J’ai presque 10 ans de plus que toi et oui je commence par une comparaison.. il semble que ce soit une manie pour le mental de “s”encrer”, rassurer l’autre d’un repère ?
    Alors je recommence.
    J’ai 33 ans et comme toi j’ai vécu des moments de doutes. Niveau pro ca a été l’inverse , mes études ont été très très angoissantes et je ne pensais jamais que j’allais attirer un destin pro très “chanceux” : grands noms de la communication, projets collosseaux moi qui n’avait pas fait une École de commerce (ha oui cette manie de comparer à la vie dure!). Alors pour faire court je dirais que ma vie était pendant un temps subie et que je calais beaucoup sur les autres. Désormais Jose et ca me réussit , et quand je prend le temps comme aujourd’hui de regarder ce que j’accompli, Jose aussi me dire bravo et j’encourage mon intuition à toujours me guider pour expérimenter. Ps j’approuve l’hypnose pour avoir fait plusieures séances , et bien d’autres techniques un peu moins “(re) connues” Merci pour ce superbe article !

    29 juin 2017 at 20 h 12 min Reply
    • Mégane DAUMAS

      Merci beaucoup pour tes mots Bérénice !

      Et merci aussi pour partager un bout de ton histoire ! C’est encourageant de voir que tu es toi aussi passé par ce genre d’épisode, et que malgré tes doutes et tes peurs, tu as réussie à avoir une carrière qui te plait et une vie à ton image 🙂

      Belle journée ! <3

      30 juin 2017 at 8 h 36 min Reply
  • Maëva

    Ton article résonne tellement en moi. Actuellement étudiante en communication digitale et bientôt un BAC+3 en poche, je me demande chaque jour si je dois continuer ou non et pourtant tout était tracé “je veux faire un Master, obtenir un Bac +5, travailler en agence dans une grande ville” et puis il y a eu des découvertes comme le développement personnel, un intérêt pour le bio/le zéro déchet, la médecine douce et bim une remise en question. Bref je serais ravie de savoir ce que tu as fait du coup 🙂 j’espère d’ici peu avoir trouvé réponse à mes questions, en tout cas merci pour ton article (que je prends d’ailleurs comme un signe aha).

    29 juin 2017 at 20 h 36 min Reply
    • Mégane DAUMAS

      Coucou Maëva !

      Merci beaucoup pour ton message ! Je comprends bien là où tu en es, puisque c’est exactement ce que j’ai vécu !

      Et pour être honnête, c’est une période que je n’ai absolument pas apprécié et pendant laquelle je me sentais très mal (car trop de doutes, de peurs et de “je ne sais pas”). Elle s’est terminée lorsque j’ai décidé d’arrêter mes études après environ un an de doutes. Depuis, c’est une nouvelle transition qui s’est ouverte mais concentrée sur ce qui m’intéresse dorénavant et pour mon futur. Voilà ce que j’ai fait !

      Tout ça pour te dire, qu’il est inutile de te mettre la pression et de te sentir mal pendant des semaines, des mois à essayer de trouver une solution ou une réponse rapide. Pour l’instant, tu te remets en question. Super ! Profites en pour découvrir, explorer ce qui t’intéresse. C’est tout ce cheminement qui te permettra de prendre la meilleure décision pour toi ! Crois-moi, la réponse viendra à toi, en temps et en heure 😉

      N’hésites pas à me tenir au courant de tes avancées 🙂

      Belle journée !

      30 juin 2017 at 8 h 31 min Reply
  • Marie

    Merci pour cet article ! Je me retrouve complètement dans ce que tu dis notamment au fait d’être le cul entre deux chaises. J’ai décidé de m’arrêter apres la licence de Droit et de vraiment prendre le temps de découvrir ce qui me plaisait. J’ai alors intégré les cours Florent ce qui m’a confirmé que je voulais vraiment jouer dans des films / séries et aussi je me suis formée au coaching en image, ce qui me plaît énormément.
    Ça me parlé Quand tu conseillais de laisser notre chemin tout tracé pour des surprises car dans la mise en place de ces projets la, j’aimerais vraiment lâcher prise dessus.

    Ce qui m’aide beaucoup dans mon cheminement est entre autre le jeu du Tao, Je ne sais pas si tu connais ?

    Et puis aussi ce que je conseillerais c’est de se faire une rétrospective de son année en se demandant toutes les choses/événements qui nous ont fait évoluer, où on a appris et toutes les fois où on est sorti de notre zone de confort et ce quil y a eu suite à ça.

    En tout cas merci de partager ton expérience !

    29 juin 2017 at 22 h 11 min Reply
    • Mégane DAUMAS

      Merci Marie pour ton commentaire et tes conseils !

      Je ne connais pas le jeu Tao, je vais aller voir ça de plus prêt !
      Merci beaucoup <3

      30 juin 2017 at 8 h 19 min Reply
  • Florence - Madame Cahiers d'amour

    Dans mon cheminement et mon changement de vie, j’ai aussi expérimenté le vide.
    Cela n’a pas été facile, car le vide fait peur au départ. Zéro direction où aller. Pas d’objectif précis. Aucune idée.
    Et puis j’ai accepter de me calmer, j’ai fait beaucoup de relaxation. Je me suis reconnectée à mon intuition. Cela m’a permis de vider ma tête, mes ruminations mentales. Cela m’a pris plus d’un an.

    Ensuite est venu le moment ou j’ai accepté ce vide ( tu vas faire quoi ? – je ne sais pas encore. Je cherche. Cela ne me faisait plus peur de le dire)
    Et puis un jour, est venue la clarté
    J’ai su que j’avais trouvé mon futur plan de vie.
    Depuis j’applique cela à d’autres domaines de ma vie ( Si c’est la pagaille sur le plan affectif, je prends du recul et j’installe un vide au lieu de me precipiter vers la relation suivante) J’évite ainsi de reproduire les même erreurs. Bref, vive le vide et le repos pour passer a l’étape suivante.

    Merci pour cet article et tes précieux conseils.

    30 juin 2017 at 11 h 42 min Reply
    • Mégane DAUMAS

      Merci Florence de nous confier ton histoire 🙂 et surtout pour tes conseils !

      Ca donne beaucoup d’encouragement pour celles qui sont encore dans cette période de doute et de “je ne sais pas” !

      30 juin 2017 at 19 h 32 min Reply
  • Marie

    hello Megane, j’ai adoré cet article, je lis beaucoup de choses en ce moment sur le développement personnel et l’acceptation de soi, même si ça fait longtemps que j’ai un esprit plutôt positif! en tout cas, tu fais preuve d’une belle maturité à ton âge, je suis un peu plus âgée, j’ai 28 ans, je me sens encore très jeune et avec plein de possibilités devant moi, même si j’ai très très envie de stabilité, j’ai surtout appris à saisir le meilleur de chaque opportunités!!

    30 juin 2017 at 11 h 43 min Reply
    • Mégane DAUMAS

      Merci beaucoup pour ton message Marie !

      Je suis bien sur la même longueur d’onde que toi : saisir le meilleur de chaque opportunité ! 🙂

      30 juin 2017 at 19 h 31 min Reply

    Leave a Reply

    Loading Facebook Comments ...