Arrêter la procrastination ? C’est possible !

 

Qui n’a jamais remis au lendemain quelque-chose qu’il devait faire ? Un dossier, un projet, un appel… Nous sommes tous, plus ou moins, des rois de la procrastination. C’est à dire l’art de remettre à “plus tard” ce que nous pourrions faire à l’instant même. “Demain je le ferais…” “Non mais c’est bon, cette fois c’est sur, je le fais dés lundi…” … “Bon ce soir, j’ai pas envie, je le ferais ce week-end”… Et voilà comment nous passons à côté d’opportunités, de projets, comment nous stagnons en restant dans notre zone de confort et comment nous perdons confiance en nous même.  

 

Pourquoi procrastinons-nous ?

La procrastination cache de la peur. Si nous remettons une tâche au lendemain, c’est la plupart du temps parce-qu’elle est difficile, pénible ou inconnue. Si on y réfléchit bien, celles que nous remettons toujours à plus tard sont des tâches importantes qui pourraient réellement avoir un impact sur nos vies. Comme lancer un nouveau projet, comme chercher un nouveau travail, affronter une personne à laquelle on tient, oser aborder un inconnu que l’on convoite secrètement… Toutes ces situations, bien que différentes avec des objectifs différents, pourraient toutes avoir un impact conséquent sur nos vies, mais se trouvent malheureusement en dehors de notre zone de confort (cette zone où tout est facile et acquis pour nous). Franchir la frontière de cette zone n’est évident pour personne, c’est une action qui demande beaucoup d’effort et qui nous effraie. C’est donc pourquoi nous ne le faisons pas, la plupart du temps. 

 

Qui dit procrastination dit manque de motivation. Cela provient de la peur de l’échec et donc d’un manque d’estime de soi. La procrastination n’est que le symptôme d’un manque de confiance, d’estime de soi. Si nous ne faisons que reporter au lendemain, si nous n’osons jamais nous lancer dans cette nouvelle situation qui nous attend, c’est bel et bien parce-que nous pensons que c’est bien trop difficile et inatteignable pour nous. Nous nous dévalorisons, nous restons dans notre éternel pessimisme et c’est ce qui nous évite d’avancer.  

 

Elle se manifeste aussi car la tâche à effectuer n’amène pas de plaisir immédiat. La plupart du temps, comme je vous le disais, il s’agit de tâches difficiles et pénibles, qui aux premiers abords ne nous procureraient ni joie, ni plaisir, ni satisfaction. Nous ne pensons pas au long terme, mais plutôt à l’instant même. Il est vrai que lancer sa propre entreprise est dans les débuts stressant, épuisant et ne nous amène pas forcément la joie ou la fierté escomptée. Affronter une personne que l’on aime, nous amènera tristesse et désarroi. Mais qu’en sera-t-il dans quelques semaines, mois ou années ? 

 

 Pourquoi vouloir se débarrasser de la procrastination ?

Finalement, nous ne devons pas nous débarrasser de la procrastination en elle-même, puisqu’elle n’est que le symptôme d’un problème bien plus important et enfoui. Derrière ce symptôme, se cache surtout un manque de confiance et d’estime de soi. La question serait donc plutôt : pourquoi vouloir travailler sur l’estime de soi ? 
Tout simplement car c’est ce qui nous permettra d’avancer. En prenant conscience de notre potentiel, de nos défauts ET qualités, en nous connaissant et nous appréciant pour ce que nous valons, nous serons capable d’affronter des situations plus difficiles. Pour l’instant, ce problème est ce qui nous retient de réaliser nos projets, nos envies et donc la vie dont nous rêvons ! 

 

 

Quelques conseils pour s’en débarrasser 

 

↠ Il est déjà important de savoir sur quel genre de situation vous procrastinez. Est-ce plutôt une situation de conflit avec un membre important de votre entourage ? Est-ce plutôt pour une situation professionnelle ? Ou alors un engagement amoureux ? Demandez-vous tout simplement pour quelle situation vous remettez les choses au lendemain, et surtout pourquoi. En prendre conscience aidera à cerner le problème et ainsi trouver ce qui vous correspond pour vous lancer. 

 

Changez vos perspectives. Je vous disais précédemment que si nous procrastinons, c’est également car la dites tâche ne nous amène pas de plaisir immédiat. Nous choisissons donc la facilité et ce qui nous procure “selon nous”, plus de plaisir à l’instant même. Changez cette vision. Imaginez-vous affronter cette situation difficile et les résultats que vous pourrez obtenir dans quelques semaines, mois ou années. Puis à l’inverse, pensez à ce que l’option facilité vous apportera dans quelques semaines, mois ou années. Nous serons tous d’accord pour dire que les choix les plus difficiles sont ceux qui nous procurerons satisfaction sur le long terme. Et surtout ceux qui nous amènerons fierté et plaisir pour notre vie
Reprenons les exemples précédents concernant le stress au début d’une création d’entreprise ou la tristesse après avoir affronté une personne que l’on aime. Ce ne sera évidemment pas facile dans l’immédiat, vous serez confrontés à des épreuves et des moments plutôt difficiles. Mais si nous pensons au long terme, monter votre propre entreprise sera la plus belle réussite de votre vie ! Affronter cette personne à laquelle vous tenez, vous aura permis de vous libérer, vous expliquer et repartir sur de bonnes bases ! 

 

↠ Travaillez sur votre propre estime. Nous utilisons généralement les termes “manque de confiance en soi”, et c’est là que nous avons tort. La confiance en soi fait référence à nos compétences, à nos savoirs faire. Et à priori, nous avons tous des compétences et un certain potentiel à accomplir des tâches données. L’estime de soi au contraire fait référence à l’être, à nos qualités en tant qu’individu. Et c’est ce point là qui nous pose le plus souvent problème. Le manque d’estime de soi, engendre le manque de confiance en soi. Il est donc essentiel de travailler sur sa propre estime. En commençant par exemple, à reconnaître que vous avez des qualités, du potentiel et à vous remémorer des succès divers dans votre vie. Ou encore en décidant de ne plus écouter votre voix intérieure négative qui vous bassine les oreilles en permanence. Vous pouvez consulter mon précédent article à ce sujet ici. Je ferais aussi un prochain article plus complet, avec des points détaillés sur comment avoir une meilleure estime de soi 🙂 

 

↠ A travers mes recherches, un point qui revient souvent est la création de liste. Il est conseillé au procrastinateur de se faire ses propres listes chaque jour, afin de prioriser ce qu’il a à faire. En faisant cela, vous vous “engagez” à le faire dans la journée, c’est une sorte de petit défi que vous vous lancez. Barrer au fur et à mesure de votre journée vos tâches, respecter votre engagement et surtout vous donner des priorités vous rendra bien plus satisfait de vous même. Ce qui aura forcément un impact positif sur votre propre estime. 

 

J’espère que cet article vous aura plu et que vous pourrez tirer profit de ces quelques conseils 🙂 
En avez-vous d’autres à ajouter ? 

 

Signature Mégane Daumas 

Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi...

6 Comments

  • Anthea

    Quel défis chaque jour d’y lutter ! Merci Mégane pour ce super article !

    Avec ma vie à 1000 à l’heure je n’arrive pas à vivre sans liste ! J’ai des calpins exprès pour ça! (D’ailleurs ils en vendent à ikea pour presque rien !)

    Ce que j’aime bien faire ce sont des to do today donc à faire dans la journée et to do this week

    Un conseil marquez-vous des choses sur votre liste “today” mais n’en ajouter pas trop! Ça doit être motivant pas déprimant.

    PS : procédez par étape si une chose vous embête ! C’est une super solution même pour des choses toutes bêtes ! Le fait d’avoir avancer d’une étape c’est ultra motivant 🙂

    12 septembre 2015 at 22 h 13 min Reply
    • Mégane DAUMAS

      Merci ma belle pour ton commentaire et tes conseils ! <3

      13 septembre 2015 at 7 h 46 min Reply
  • Benjamin

    C’est un article très intéressant et surtout plein de bons conseils que je vais essayer de mettre en pratique. Merci pour tout et continue comme ça.

    13 septembre 2015 at 7 h 47 min Reply
  • Laura

    Un de ces articles remplis de bon sens et qui font du bien 🙂 Merci!

    8 décembre 2015 at 21 h 39 min Reply
    • Mégane DAUMAS

      Merci à toi Laura pour ton commentaire 🙂

      8 décembre 2015 at 22 h 31 min Reply

    Leave a Reply

    Loading Facebook Comments ...