5 pensées (à éliminer) qui nous gâchent la vie

Vous arrive-t-il de manière régulière, de vous féliciter ? De vous encourager ? De vous adresser même, des compliments ? De parler de vous-même d’une manière positive et agréable ? 

Si vous répondez non à au moins une de ces questions, je vous comprends et sachez que vous n’êtes pas seule.

Si notre esprit est bien trop souvent bombardé de pensées négatives, de peurs et de doutes, nous le devons à notre petite voix intérieure, notre ego. Forgé tout au long des années et de nos expériences, à lui la faute lorsque nous doutons avant de commencer quelque-chose de nouveau, à lui la faute lorsque nous nous trouvons toujours plus nulle ou plus laide qu’hier, à lui la faute lorsque nous reculons face à un projet qui nous fait tant rêver. 

Nous avons toutes et tous notre petite voix intérieure, chacune unique avec sa propre intensité, sa propre vision des choses et sa propre manière d’opérer. Mais malgré toutes ces différences, certaines croyances sont assez universelles. 

 

♥ Mon Histoire 

Je vous assure, je progresse. J’ai d’ailleurs fait beaucoup de progrès à ce niveau et j’en suis vraiment heureuse. Mais si je dois vous faire un petit retour en arrière, la relation que j’entretenais avec moi-même était… plutôt chaotique.

“Je suis nulle”, “Je suis moche”, “Je n’y arriverai jamais”, “De toute façon, ça ne marchera pas”, “Personne ne m’aime !”, “Je ne suis pas intéressante”, “Je n’en suis pas capable”, “Il faut que je me dépêche sinon ça ne fonctionnera pas”… Voici ce que j’ai passé la quasi-intégralité de ma vie à me répéter. Sans cesse.

Durant mon adolescence, je ne me souviens pas d’une fois où j’ai pu être fière de moi, où j’ai pu me trouver jolie, où j’ai pu penser du bien de moi. Ça ne risquait certainement pas d’arriver, moi qui était la risée de ma classe les deux premières années de collège. Si les autres me traitaient de cette manière, c’est bien que je devais le mériter. Et c’est bien que ça devait être la réalité. 

Quand j’y pense aujourd’hui, ça me retourne le cœur. Il est tellement facile de nous faire croire tant de mal à notre sujet, et c’est surtout tellement facile de le penser à notre tour. Comme si les autres détenaient la vérité sur nous, comme si leur opinion et leur jugement, faisaient de nous ce que nous sommes. 

Si vous êtes dans cette situation, voici les 5 phrases que j’ai passé bien trop de temps à me répéter et qui m’ont gâché la vie pendant des années ! Elles devraient vous dire quelque-chose… (malheureusement). 

 

>> “Je ne suis pas assez bien” 

Pas assez bien, pas assez intelligente, pas assez fine, pas assez musclée, pas assez diplômée, pas assez cultivée, pas assez travailleuse, pas assez patiente… La liste peut être longue. Très longue. J’ai passé un temps inimaginable à penser que je n’étais pas assez bien, et qu’est-ce que cela m’a apporté ? Mis à part de la tristesse, du mal-être et de la rancœur, absolument rien.  

Nous sommes ce que nous sommes, nous avons nos défauts et nos qualités, nos faiblesses et nos points forts. Et avec tout ce bagage, nous sommes capable d’accomplir nos propres projets et réussir à notre manière ♥

 

>> “Je ne suis pas aussi douée/bien que lui/elle” 

Cette idée rejoint la première parce-que si je ne suis pas assez bien, je me compare forcément à quelqu’un d’autre. Et franchement, à quoi cela va me servir ? 

Est-ce que je vais pouvoir miraculeusement, me transformer en quelqu’un d’autre ? 
Est-ce que je vais pouvoir en un claquement de doigt avoir le corps/le visage/ le talent d’une personne que j’envie tant ? 
Est-ce que je serais plus heureuse en étant quelqu’un d’autre ?
Est-ce que cette personne est parfaite et n’a que des qualités ?

La réponse est bien évidemment NON. 

Est-ce que ces comparaisons me font souffrir ? 

OUI. Et je pense que vous aussi… 

Alors pourquoi se faire autant de mal ? Quand on y pense, c’est ridicule ! Et le pire, c’est que nous sommes entièrement responsables de ce mal-être. 

Focalisons-nous sur nous-même.  Pourquoi ne pas porter notre attention sur nos qualités et passer du temps à les forger ? Car c’est ce que nous avons, c’est ce que nous sommes. Et sachons que l’autre que nous envions tant a lui aussi, sa dose de défauts.

 

>> “Je dois me dépêcher, sinon il sera trop tard et ça ne fonctionnera pas” 

Se dépêcher, toujours se dépêcher. Je pense que celle-ci est encore assez présente dans ma vie. J’ai eu pendant très longtemps, notamment durant mon semestre à l’étranger, la sensation que je perdais un temps précieux et que si je ne me dépêchais pas à trouver une solution, à trouver la réponse au problème, je gâcherai ma vie. 

La vérité est que parfois nous avons besoin de temps. Certains en ont plus besoin que d’autres, mais le temps est toujours nécessaire. C’est grâce à lui que l’on guérit de certaines blessures, grâce à lui que l’on réfléchit, que l’on grandit, que l’on évolue et que l’on se trouve davantage. 

N’ayons pas honte de prendre ce temps nécessaire et qui s’impose la plupart du temps à nous.  Et comme le disait Mandy Hale, “Tu n’attends pas en vain, il y a une raison derrière chaque retard” 

 

>> “Je n’arriverai jamais à me sortir de cette situation”

Il est vrai que lorsque nous nous trouvons dans une situation désagréable, nous avons du mal à en voir la fin. C’est difficile de s’imaginer dans le futur, avec une vie meilleure. Mais le pire que l’on puisse faire, c’est attendre passivement. Pensant que le temps fera des miracles. 

On dit que le temps change les choses, mais en fait le temps ne fait que passer et nous devons changer les choses nous-mêmes - Andy Warhol

Comment pouvez-vous changer votre situation ? Quels petits pas pouvez-vous faire qui vous dirigera vers une vie meilleure ? Prendre le temps oui, mais en allant toujours un peu plus vers ce que nous souhaitons vraiment. 

 

 >> “Je ne suis pas capable” 

Qui ne la jamais pensé ? Moi la première et il s’est pourtant avéré, que j’ai toujours été capable même lorsque j’en doutais le plus. 

Nous nous créons nos propres excuses, nous nous trouvons des milliers de prétextes pour ne pas nous lancer alors que ça en demande souvent peu. Croyez-en vous ! Et si quiconque vous a déjà dit que vous étiez incapable et que vous avez besoin d’être rassurée, je vous le dis : Vous êtes capable ! Vous pouvez le faire ! Il suffit de commencer, et de faire un pas après l’autre ♥ 

 

Maintenant, c’est à vous ! Quelle est votre histoire ?  

N’oubliez pas que c’est en partageant nos propres expériences
que nous pouvons aider et inspirer les autres 

 

 

 

 


 Vous avez aimé cet article ?
Vous pensez qu’il pourrait servir à quelqu’un ?  
Partagez-le ♥

Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi...

Leave a Reply

Loading Facebook Comments ...