24 ans : Bilan et Confessions

 

24 ans : Bilan et confessions

 

Il y a une semaine et trois jours, je fêtais mes 24 ans. Mon état d’esprit il y a 10 ans ? « A 24 ans, je serais déjà une femme accomplie et sûre d’elle ». Mon état d’esprit aujourd’hui ? « Je suis toujours aussi paumée qu’avant »… Enfin, j’exagère. Paumée, non. Mais je ne suis ni accomplie, ni sûre de moi. Je n’ai pas encore une carrière professionnelle en plein essor, je me pose toujours et encore 1001 questions, je ne suis pas encore celle que je rêvais d’être enfant. 

Bref. Pour moi, ces idéaux sur la vingtaine sont complétement absurdes. Non, la vingtaine n’est pas le plus bel âge. Non, la vingtaine ne me manquera pas (du moins, je ne pense pas). C’est vrai, la vingtaine est la parfaite représentation de l’expression « avoir le cul entre deux chaises ». Nous ne sommes plus des filles (ou garçons), pas tout à fait encore des femmes (hommes). Nous nous cherchons encore, nous nous demandons qui nous sommes réellement, ce pourquoi nous sommes là, ce que l’avenir nous réserve, si nous empruntons le bon chemin, si tout fonctionnera comme nous l’imaginons…  

 

 

Mais avoir la vingtaine, c’est aussi…

 

Une découverte de soi même : oui je me cherche, je me pose des questions, je souhaite découvrir qui je suis réellement, ce pourquoi je suis faites. Mais plutôt que de prendre cette étape de ma vie comme une fatalité, je décide aujourd’hui de la voir comme une bénédiction. Une bénédiction dans le sens où cette quête devrait être un plaisir, un bonheur de se découvrir et de chaque jour en apprendre un peu plus sur soi. Tout le monde n’est pas sensible à tout cela, et tout le monde n’a pas la chance de réellement se découvrir. 

 

L’étape primordiale qui nous permettra d’atteindre nos rêves : Aussi déstabilisante et effrayante qu’est la vingtaine (pour moi en tout cas, vous vous reconnaîtrez peut-être dans ces mots), elle est aussi le moment où nos rêves et envies se forgent. Je dirais que je me trouve plutôt dans une situation de transition pour l’instant. J’ai rompu concrètement avec mon passé en arrêtant mes études et en me lançant dans ma vie, et depuis un an, je découvre toujours un peu plus ma voie. J’entreprends de nouveaux projets, comme celui de m’inscrire dans une formation en life coaching. Les envies prennent forment, les idées se révèlent d’elles-même et la vingtaine est clairement cet instant où j’enchaîne les petits pas, pour gravir la montagne qu’elle représente.

 

Une prise de conscience : Ces années ont été riches en prises de conscience et je suis certaine que beaucoup arriveront dans les prochaines. Nous réalisons certaines choses, nous comprenons certaines choses et nous nous remettons plus en question. Je crois que la vingtaine est tout simplement un sacré tournant dans nos vies à tous et qu’elle est une sacrée prise de conscience dans de nombreux domaines, qu’il s’agisse de la carrière professionnelle, du style de vie, des envies personnelles… Toutes ces idées et volontés se forgent en nous, pour une bonne raison. 

 

L’affirmation de soi : C’est aussi le moment où si ce n’est pas déjà fait, prendre davantage confiance en soi. Faire la chasse aux doutes et tenter de passer outre nos hésitations. La vingtaine permet de nous affirmer lentement mais sûrement, nous dévoiler en tant que personne adulte avec nos propres opinions et envies. 

 

Je ne suis pas sûre que la vingtaine me manquera mais ce dont je suis sûre, c’est qu’elle m’amène et m’amènera beaucoup de réponses. Elle a sa dose d’interrogations, mais elle est surtout riche en découverte de soi, de sa vie et de son objectif. Rien que pour ça, nous devons l’apprécier 

 

 

Et vous, dans quel état d’esprit vous trouvez vous ? 
Et si vous avez dépassé la vingtaine, quelles leçons en retirez-vous ? 🙂 

Signature Mégane Daumas

 

 

 

 



Vous avez aimé cet article ?
Vous pensez qu’il pourrait servir à quelqu’un ?  
Partagez-le 

No Comments

Leave a Reply

Loading Facebook Comments ...