10 conseils que je donnerais à la petite fille de 12 ans que j’étais

15 août 2017

Le plus grand avantage à grandir / vieillir est de loin que nous sommes capables de tirer des leçons de notre passé. J’entends beaucoup de personnes se plaindre de vieillir… mais ces années qui s’ajoutent au compteur sont une ribambelle de leçons de vie apprises. C’est aussi la plus belle occasion de remodeler sa vie, comme on l’entend, après les possibles « erreurs » du passé. Ce n’est pas génial ? 

 

♥ Mon Histoire 

12 ans a été un âge assez important dans ma vie. Tout simplement parce-que c’est à partir de là que tout à chaviré.

C’est l’âge où comme beaucoup je suis rentrée au collège, mais où pour moi les relations aux autres sont devenues bien plus complexes. Les deux premières années ont été loin d’être simples et joyeuses, au point que je ne voulais plus aller à l’école. Pour une raison que j’ignore encore, j’étais devenue le bouc émissaire de ma classe. Ce qui peut paraître futile aujourd’hui, était un sacré obstacle à franchir à seulement 12 ans. Pas vraiment facile de gérer tous les surnoms mesquins que l’on pouvait m’attribuer et les rires narquois tout au long de la journée. 

C’est à cet âge là que j’ai commencé à me forger des croyances négatives à mon égard. Puisque j’étais la cible de toutes les moqueries, aussi bien sur mon physique que sur ma personnalité, il devait y avoir une raison. 

Mon esprit a donc facilement commencé à croire que « Je n’étais pas assez bien », « Je n’étais pas une bonne personne », « Je ne méritais pas l’amour des autres », « J’étais nulle » et bien d’autres. Des phrases qui sont restées bien ancrés en moi pendant de longues années, et qui commence seulement maintenant à disparaître, petit à petit. 

C’est tout simplement l’âge où j’ai perdu foi en moi et où le regard des autres est devenu omniprésent dans ma vie. D’une petite fille pleine de joie et spontanée, j’étais devenue cette pré-ado timide qui avait presque peur de son ombre. Une version de moi-même que je n’apprécie guère.  

Aujourd’hui à bientôt 25 ans, j’ai décidé de me pencher sur les 10 leçons de vies tirées de cette expérience et surtout, les 10 conseils que j’aimerais donner à cette petite fille de 12 ans : 

 

  • Reste fidèles à toi-même

Tu n’as besoin de plaire à personne à l’exception de toi-même. Tu n’as pas besoin de te fondre dans la masse pour être accepté des autres et tu n’as surtout pas besoin de te sous-estimer pour laisser les autres briller à ta place. Arrêtes de vouloir ressembler à quelqu’un que tu n’es pas, ça ne te mènera nulle part. Sois fidèles à ce que tu es, sois fidèle à ton bonheur, tes envies personnelles. Il n’y a rien de plus important. Si les personnes qui t’entourent ne comprennent pas ça, changes d’amis. Et vite. 

 

  • Arrête de prendre les critiques et jugements trop à cœur 

Ce ne sont ni les premières, ni les dernières critiques que tu entendras. Alors cesses de prendre tous ces mots (la plupart du temps faux et infondés) trop à cœur. La critique constructive ne te fera que progresser. Et quant au reste, elle est inutile et mesquine. Tu n’as aucun besoin de prendre ce poids sur tes épaules. Cela concerne uniquement les autres et leurs consciences. 

 

  • Concentre-toi sur ta réelle valeur 

Si tu restes fidèles à toi-même, tu connaîtras ta réelle valeur. Ne laisses personnes te dire que tu n’es pas capable ou pas assez bien. Bien sûr que tu es capable et bien sûr que tu es assez bien. Il n’y a aucun problème chez toi. Tu n’as pas besoin de t’améliorer ou de devenir quelqu’un d’autre car tu es parfaite telle que tu es. 

 

  • Ta vie ne sera pas comme ça pour toujours – Rien n’est éternel 

Ai conscience que cette mauvaise période de ta vie n’est que de passage. Comme absolument toutes les étapes. Tu traverses des années assez compliquées, mais tu en retireras du positif plus tard, je t’assures. Rien n’est éternel. Et saches que ta vie ne ressemblera pas à ce qu’elle est, pour toujours. 

 

  • Affirme tes choix 

C’est important que tu t’affirmes. Que tu affirmes tes idées et tes choix sans devoir te justifier. Fais ce qui te semble juste même si ça doit peut-être blesser l’ego de quelqu’un. Fais ce que ton cœur te dit de faire. Oses changer si une situation ne te convient pas, oses faire différemment pour respecter tes propres choix. Je sais que tu es une professionnelle pour faire plaisir aux autres, mais personne ne mérite cette attention si le prix a payer est ton mal être. 

 

  • Ne sois pas si dure envers toi-même 

Je sais que tu as tendance à croire que tout ça est de ta faute et que tu le mérites. Ne sois pas si dure envers toi-même et surtout, arrêtes de t’infliger autant de mal être. Ce n’est pas de ta faute et tu ne mérites pas ce qui t’arrives. Ça arrive, c’est tout, comme à beaucoup d’autre. Ce n’est pas juste ? Je sais, mais la vie est injuste. Alors s’il y a bien une personne qui doit prendre soin de toi-même, c’est toi.  Deviens ta propre meilleure amie. 

 

  • Crois en toi et en ton propre timing 

Si tu vis tout cela, il y a une raison. Nous avons tous un timing de vie et tu dois croire en lui. Mais par dessus tout, tu dois croire en toi. En tes capacités, en tes idées, en tes façons de faire. Elles te sont uniques, elles te définissent, et elles sont ce que tu as de plus précieux. 

 

  • Ose être unique et différente 

Maman te l’a déjà assez dit je crois, « C’est dans la différence qu’on se fait remarquer ! ». Ose être dans ta propre différence. Ose faire et être comme il te plaît, même si ça ne suit pas la mode, même si c’est non conventionnel et même si tu es la seule à être comme ça. Prends soin de ton unicité et honores la précieusement. C’est ce qui fait que tu es toi. 

 

  • Ne donnes pas autant d’importance aux autres 

Tu seras toujours entouré par les autres et leurs regards. Tu auras toujours des critiques, des jugements quoi que tu fasses. Tu ne pourras jamais plaire à tout le monde. Alors, mets les un peu de côté. Cesses de vivre au dépend de ce qu’ils diront et commence à vivre pour toi. 

 

Tous ces conseils je les adresse à cette petite fille de 12 ans que j’étais.

A celle que je suis aujourd’hui, qui en a toujours besoin et qui doit toujours s’en souvenir.  

Et à vous qui me lisez. Merci beaucoup d’être là et surtout, gardez précieusement en vous ces mots, qui je suis sûre vous rappellerons beaucoup de souvenirs. Des souvenirs certainement pas agréables, mais qui vous ont permis de réaliser ces leçons et de prendre plus soin de vous ♥ Si ce n’est pas le cas, j’espère que cet article vous en donnera l’envie. 

 

 

Maintenant c’est à vous, quelle est votre histoire ?

Quels conseils donneriez-vous à la petite fille que vous étiez ? 

N’oubliez pas que c’est en partageant nos propres expériences et leçons de vie
que nous pouvons aider et inspirer les autres 

 

 

 

 


 Vous avez aimé cet article ? 
Vous pensez qu’il pourrait servir à quelqu’un ?  
Partagez-le ♥

Previous Post Next Post

Vous aimerez aussi...

2 Comments

  • Justine

    Magnifique !
    Je me reconnais beaucoup dans toutes ces paroles… Ca fait encore du bien 🙂

    3 septembre 2017 at 13 h 48 min Reply
    • Mégane DAUMAS

      Je suis contente de le savoir <3 Merci !!!

      3 septembre 2017 at 16 h 54 min Reply

    Leave a Reply

    Loading Facebook Comments ...